Résumé du Brunch Culturel du Festival du BWA KAY IMAN 2017 de Montréal pt.1

C’est en date du dimanche 20 août 2017 que  la première édition du Bruch culturel Vaudou et Animiste du  Festival BWA KAY IMAN a été organisée,  par l’organisme  Vive la relève Ayisyèn et Léta Boukman  (LetaBoukman.org) à la Perle retrouvée de Montréal. Le Festival BWA KAY IMAN est une célébration de l’immortalité spirituelle et animiste qui célèbre la fortitude, la résilience et la victoire des esclaves noirs africains induits en esclavage en Amérique centrale sur l’île de Saint-Domingue (Ayiti). Spécifiquement, ce festival BWA KAY IMAN dure 7 jours soit du  14 août  et au 22 août, en vue de célébrer l’insurrection du BWA KAY IMAN (Bois Caiman) qui eut lieu en août 1791 par les africains induits en esclavage sur l’île de Saint- Domingue dont le nom originel et précolonial est Gwéléfri  Ayiti .

Brunch Culturel Léta Boukman 2017

Le Festival Bwa KAY IMAN  s’ouvrit avec une dance spirituelle et symbolique qui protège tout le monde en formant un cercle protecteur.  À la clôture du Festival le cercle est réouvert et chaque personne sort transformée et un peu plus sage.  De mon côté,  j’ai appris quelques pages de l’histoire d’Haïti à travers la dance, la musique les discours et la nourriture haïtienne traditionnelle.

La culture africaine est basée sur l’ésotérisme animiste, la tradition orale, les contes africains avec morale ou histoire de héros qui nourrit l’esprit ou l’âme des participants. Ce qui  nous fait penser au rôle de la religion et de la spiritualité Dutty Boukman,  Romaine la Prophétesse, Cécile Fatiman, Jean-François Papillon et Georges Biassou. Boukman aurait eut  l’effigie du Qur’an brûlé sur sa peau,  il  portait donc la marque du Qur’an similairement aux  esclaves  qui étaient marqués au fer chauffé comme les animaux pour être identifies comme la propriété des esclavagistes.

 

Cette identification au fer chauffé est apparues chez:  Jeanne D’Arc qui libère la France et est accusé de sorcellerie et bruler vive et les juifs de l’ère nazi qui étaient tatoués avec un numéro sur le bras et brûler dans les fourneaux crématoires.  Tous portaient la marque identificatrice de la subjugation de la honte de l’autre. La honte appartient à l’esclavagiste et non à la personne marquée. Cette personne  ainsi identifiée est un être humain.  L’esclavagiste ou le nazi est inhumain.

boukman-e1413846383944_0

Dutty Boukman s’est lâchement fait décapiter la tête parce qu’il était à la figure emblématique  de l’insurrection contre les esclavagistes, les colonisateurs et colon français de Saint-Domingue (Gwéléfri). Ces derniers le voulaient esclave en perpétuité et en restreignant complètement  sa liberté physique, ainsi que celle de ses proches aussi induits en esclavage. Sa spiritualité africaine de nature animiste et socio-mystique était sa liberté son espoir , car il savait que cet ère tirait à sa fin. Définitivement, Boukman  avait raison.

Le Festival BWA KAY IMAN a ouvert  la porte à la liberté spirituelle,  mentale et physique.  Chacun et chacune d’entre nous à un rôle à jouer.  L’ Empereur Jean Jacques  Dessalines a consacré sa vie entière pour l’annihilation de l’esclavage physique en Haïti,  et ce malgré qu’il fut assassiné par des détracteurs qui combattirent à ses côtés lors de la guerre de l’Indépendance.  Une promesse a été faite après la victoire de la Guerre de l’Indépendance soit  Qu’Haïti sera une terre anti-coloniale et anti-esclavagiste  offrant la liberté à tout individu induit en esclavage sur la Terre mais particulièrement à tous ces Noirs originaires de l’Afrique subissant les sévices esclavagistes en Occident. Essentiellement, l’esclavagisme ne se résume  pas seulement qu’aux horreurs que les noirs africains ont souffert aux mains des esclavagistes.  Ses esclavagistes sont les vrais esclaves du crime du mensonge du fardeau et du manque de responsabilité, entre autres ils sont les esclaves de leur mensonge de leur histoire mensongère du Vaudou version européenne et occidentalisée basée sur la peur et la terreur. L’interprétation religieuse, académique et laïque européenne et américaine a une réalité politique ancrée dans le colonialisme pour contrôler les gens et les peuples.

 

Ces techniques ont réussi en Europe car ces goujats, ces fiers à bras, ces abuseurs ont volé leurs femmes de leur droit, de leur spiritualité et identité.  Ces hommes mécréants définissent le Vaudou comme de la spiritualité africaine animiste démonique tout comme la spiritualité indigène et chamanique des premières nations et ils passent une loi laïque qui interdit la pratique de spiritualité. Ces esclavagistes et leurs descendants sont si  convaincus de leurs mensonges historique qui culpabilisent, assujettissent  et criminalisent  les femmes européennes et les noirs- africains et les premières nations. Saviez-vous que  les sorcières, les zombies ou mort- vivants sont des termes qui décrivent bien les falsificateurs,  les menteurs et les voleurs de spiritualité et d’identité.

 

Cela dit ces monstres sans conscience  ou âme sont morts spirituellement et veulent annihiler tout l’humanité, pour ainsi créer un monde de zombie ou de robot qui serait au  bêtement au service des ordres des néo-esclavagistes.  Leur emprise se retrouve dans la graine de semence du colonialisme romain qui va coloniser les deux rives de la Méditerranée, créant la conquête du monde au nom d’un Dieu assoiffé de avare de pouvoir, de richesse et de sang.  Ces menteurs présentent ce Dieu comment compatissant, bon, bienveillant et doux mais la vérité est tout autre. Ce dieu est cruel et diabolique.  Il invente le ciel qu’il vend et l’enfer pour ceux qui ne l’accepte pas et refuse de payer.

marron_inconnu2

 

Une vision me guide sur mon cheminement spirituel soit: la vérité et la beauté de la vérité se déguise en laideur. Je me souviens être assise sur une roche près d’Atlanta, je pensais aux esclaves et des larmes coulaient sur mes joues.   Je voulais ressentir, apprendre et voir l’horreur de l’esclavage. Je demandais pardon pour mes ancêtres et je voulais réparer me guérir et aider à guérir les cœurs affligés.  Cette femme apparaît entre les arbres.  Cette vision d’une femme laide pleine de serpents dans ses cheveux et autour de son cou, elle est dégoutante, répugnante, nauséabonde car elle est souillée.
Elle aurait dû m’effrayer, mais je n’ai pas peur. Je la regarde et j’écoute car j’étais bien assise sur ma roche. Les rayons du soleil se couvrent, le temps est gris sobre et la noirceur vient d’éclipser le soleil. Elle parle comme une sorcière une voix criarde rogue, et elle hisse. Ses yeux sont de feu.  Je suis fasciné, horrifié, dégouté, enragé par ce qu’elle me montre qui se déroule comme un film d’horreur mais réel comme un cauchemar interminable.

linsurrection-des-esclaves-de-saint-domingue-22-23-aout-1791

 

Chaque arbre prend vie.  Une âme, un esprit d’esclave sort des arbres pour me raconter son histoire.  Je vois et ressent chaque coup de fouet, chaque insulte, chaque chaine.  Je vois des hommes et des femmes nues avec le corps ensanglanté, menottes aux pieds et au bras forcé de marcher au pas militaire.  Je sens l’odeur du sang et de la mort. Plus j’écoute, plus j’entends, plus mes yeux s’ouvrent et je vois plus je découvre les horreurs mais en même temps la vieille dame effrayante se transforme, ses cheveux noirs sont long et frisée, ses traits rajeunissent elle sourit et rit comme un enfant. Ces yeux brillent d’amour. D’une voix mélodieuse, elle me demande de ne pas oublier ce que j’ai vue.   Elle est très proche de moi, je peux sentir son parfum, qui me rappelle un champ de fleurs exotiques. Elle répète n’oublie pas ce que tu as vu et ressenti et parle de ceux qui ont tant souffert parce qu’ils me sont restés fidèle ils sont mes enfants.  Je promets et elle disparaît. Le soleil revient magiquement!

 

Il a du travail à faire chaque personne doit devenir responsable et faire son travail basé sur ses talents.  Nous devons tous nous connaître intimement, puis connaître nos origines et notre spiritualité animiste et nos symboles. En ce sens,  l’objectif du Festival BWA KAYIMAN, symbolise la renaissance ou la continuité de ces valeurs ou spiritualités ancestrales (animiste/préadamite) qui ont fondé la terre et qui a donné naissance à toutes les autres civilisations, valeurs, cultures, croyances et spiritualités. Un jour toute la terre reconnaîtra l’importance de ce congrès nationale ayisyen descendants africains qui a permis a Ayiti de vaincre l’armée de Napoléon Bonaparte, l’armée la plus cruelle et puissante au monde de cette époque (une victoire que la France et l’histoire du monde n’a jamais révélé dans les manuels scolaires). Ce congrès socio-mystique a non seulement permis à Ayiti de devenir la première république noire, libre du monde après la descente aux enfers en esclavage ou en colonisations des africains, qui ont été les premiers fondateurs ou les premières grande puissance du monde, mais également la libération de plusieurs nations noires ou blanches du monde, parce que le fondateur et libérateur d’AYITI, Jean Jacques Dessalines , dans la constitution fondatrice du pays, a permis à tous ceux qui étaient en esclavages ou en captivités, qu’ils soient noirs ou blancs de venir se réfugier en AYITI et acquérir automatiquement leur liberté ! Il faut noter qu’à cette époque AYITI était considéré comme une des plus grandes puissances militaires du monde. Il a permis aux états unis d’Amérique d’avoir leur indépendance dans la bataille décisive de Savanah ainsi que beaucoup d’autres pays en Amérique latine, comme Bolivie, Salvador, Venezuela etc.

Si Ayiti est considéré aujourd’hui comme l’un des pays le plus pauvres de l’hémisphère, il était après ce Congrès socio-mystique et animiste  du Bwa Kayman d’août 1791, l’une des plus grandes puissances du monde après la proclamation de leur indépendance le 1er janvier 1804 en mettant en défaite l’armée cruelle de la France de Donatien Rochambaud et de Napoléon Bonaparte.

Somme toute, le Festival BWA KAYIMAN, est une initiative que tout le monde doit encourager et participer comme signe de reconnaissance ou en guise de remerciements,  qu’il soit ayisyen, noir ou blanc ! Je salue cette initiative et tous ceux qui ont contribué à la naissance et la réalisation de ce congrès spiritualiste, socio-mystique et animiste qui a changé la face esclavagiste du monde !

***La dissertation qui précède a été en forte partie rédigée par Céline Leduc M.A en religion de l’Université Concordia (Montréal, Qc). De surcroît, elle a  été complétée par des données informationnelles de l’équipe administrative de LetaBoukman.org ***

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s